Bienvenue…

Ce blog voudrait vous faire partager la poésie de Bernard Perroy parmi ses ouvrages publiés et de nombreux inédits. Aussi quelques-uns des auteurs ou peintres qu’il apprécie.

portrait b.perroy-k

         Bonne promenade !

*

ATTENTION !  Vient de paraître chez AL MANAR
« Je n’ai d’autre désir »
poèmes : Bernard Perroy / encres : Rachid Koraïchi

17884460_10158481883695035_2893284726710136917_n

pour commander 

Bel article de Marie-Hélène Prouteau sur « Je n’ai d’autre désir »,
dans le site de poésie « Terre à ciel » 
(voir le lien dans file de droite « Ils en ont parlé« )
*
Interview of B. Perroy by Vatsala Radhakeesoon
pour la revue SETU – Bilingual journal published from Pittsburgh, USA : July 2017
*
CONTRE  LE  SIMULACRE
B. Perroy réponds aux questions de « Recours au Poème » n°172 – mars 2017

*

- Dernières parutions -

Je n’ai d’autre désir, éd. Al Manar, 2017
Extraits du large, éd. La Porte - »Poésie en voyage », 2015
Cahier d’un soir d’été, éd. La Porte - »Poésie en voyage », 2013
La nuit comme le jour, éd. Le Nouvel Athanor, préf. Gérard Pfister, 2012
Une joie tremblante, éd. Ad Solem, préf. J.P. Lemaire, 2012

*

parmi les derniers Livres pauvres :

« Le jour brille » avec réalisations plastiques de Maria Desmée, 2017
« Consolation » avec réalisations plastiques de Catherine Vigier, 2017
« Houle », « à voix haute » avec collages de Ghislaine Lejard, 2017
« Lumière natale », « Mille soleils splendides », « Les Essais », « Masques »  avec collages de Max Partezana, 2017
« J’entends bouger », « à perte de vue » avec réalisations plastiques de Chantal Giraud, 2017
 
sources-du-vent2l-ange  

*

Textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droit

© Bernard Perroy ou éditions signalées.

*

sans titre…

23621530_2079920148956873_5209432356095558708_n

© Bernard Perroy - Le Viel – rue du Père Crêpier – Noirmoutier 2014

Je vois juste le mur et ses mots de silence
à travers fentes et pierres 
aux jointures malhabiles
par lesquelles naissent pourtant
herbes frêles et mouvements sous le vent,

et chante la vie 
en ses gammes de verdure
défiant tout désastre,

et passe la beauté par la lumière du soir
que je n’apercevais plus mais qui me revient soudain
par les touches sensibles du soleil couchant
aux subtiles caresses sur la pierre et le végétal 
pour le simple régal de mes yeux…

Bernard Perroy

*

à sa manière…

23518906_2078833252398896_4821464787494829982_n

© Bernard Perroy - Noirmoutier – 2011

Tu ne me parles plus
d’emboîter le pas
pour des rives inconnues…

Le temps peut-être
à sa manière
simplifie le désir,

et les mots
s’empressent de donner
au plus juste
l’expérience d’un regard
jeté sur la vie

avec ses fenêtres,
ses fleurs,
ses visages,

comme on s’émerveille 
de la richesse
d’une enluminure.

Bernard Perroy

*

Les mots se promènent…

23167608_2073221962960025_5393150072984371843_n

© Bernard Perroy - port de Nantes, 2017

Les mots se promènent 
de bouche à oreille
et tanguent sur l’océan de la vie.
Ils embarquent sur des vaisseaux
aux multiples cordages
pour un voyage au long cours,
sans que nous puissions 
comprendre grand-chose
de ces orages, ces éclaircies,
de ces masques mesquins,
arrogants ou somptueux,
de ces dépouillements aussi 
et de ces dévoilements 
qui toujours nous surprennent,
mais la promesse de l’horizon 
à l’orient de nos vies
est un parfum qui nous captive,
nous accompagne nuit et jour
et nous stimule à prendre toujours 
pour bagage l’urgence de l’amour.

La vie s’avance…

22770700_2068436766771878_5127124167179738758_o

© Bernard Perroy, Passage Pommeray, Nantes, 2017

La vie s’avance
à tâtons ou par bonds,

langage-mosaïque
en ses multiples variations
de contenus et de formes,

et les mots pour le dire
de même se resserrent
ou s’allongent,

évoluant sur la page
en éclaireurs
ou en longues cohortes,

avec patience ou déraison,
à la recherche de clairières intimes
ou du vaste horizon…

Bernard Perroy

*

 

Houle…

La houle des herbes foulées sous mes pas
m’ensauvage l’âme qui cherche dans le ciel
son plus sûr appui pour avancer au large…

(Livre Pauvre, texte Bernard Perroy / collage Ghislaine Lejard – 2017)

 

22491714_2065540093728212_7930230102897390000_n

22519483_2065534087062146_5449684040912510837_n

22528213_2065533327062222_3122809839579393757_n

*

 

On voudrait savoir…

22366470_135730720489060_4231329376404036117_n

© Bernard Perroy - abbaye de Melleray, 2017

La route s’éloigne
à travers la campagne
et l’on voudrait savoir
ce qui se cache là-bas,

ce qui s’élance aussi
du fond de nos abîmes,
ces remuements fertiles,
blessés par la lumière,
intimes de quelle source ?

(à Pierre Dhainaut)

Bernard Perroy
(extrait de « Une joie tremblante », 
préface J.P. Lemaire, éd. Ad Solem)

*

Le monde est beau…

22338762_134163990645733_3368959319524633517_o

© Bernard Perroy – Noirmoutier 2017

Le monde est beau
qui brille d’énigmes
et de silence et de bruits

dans cet enclos de vie
où tout est important
depuis ces petits agacements
jusqu’au désir le plus grand

bienvenu quand il attise nos pas
et notre élan pour des paroles d’eau vive
cachés dans l’insignifiant …

Bernard Perroy

*

D’un mouvement d’aile…

22141181_2057431557872399_3049712163688599753_n

© Bernard Perroy, Noimoutier, les Sableaux, 2017

La main de l’aube
caresse nos épaules

d’un mouvement d’aile
et d’azur,

et susurre 
à l’oreille de notre coeur

ce qui nous pousse
invisiblement

encore aujourd’hui
à la joie de vivre…

Bernard Perroy

*

L’oreille tendue…

22007596_130887794306686_4507294698661481990_n

© Bernard Perroy, Noirmoutier, les Sableaux, 2017

L’homme vaque à ses pas,
l’oreille tendue 
vers le silence qui le porte
à l’intime de lui-même,
dans cet espace parsemé 
d’ombres et de lumière
dont le pesant de gloire
dépasse infiniment
tout le fardeau du monde…

Bernard Perroy

*

L’eau s’envole…

21752350_2052824431666445_3288243420889917369_n

© Bernard Perroy - Nantes – place Graslin – 2017

L’eau s’envole 
en gerbes neuves,
éclosions de fraîcheur 
et de joie

que la fontaine débonnaire 
distribue sur la place 
du matin jusqu’au soir

pour nos yeux ébahis
aussi vifs et fragiles 
que nos tout-petits 
coeurs d’enfant…

Bernard Perroy

21687810_2053434081605480_4065564519995249732_n

© Bernard Perroy - Nantes – place Graslin – 2017

*

12345...19



Les polars de Morize |
La SOURCE de CARISA |
houdaprintemps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cavru et son patrimoine bât...
| NIMPORTNAWAK
| un homme