Larmes nettoient et dansent d’amour…

Lachrimae

de John Dowland

(guitare et photos de Laurent Raynaud)

 

Image de prévisualisation YouTube

 

*

Pourquoi vouloir tendre à plus haut

qu’un mot sorti du coeur

tel une larme ?

 

ô la musique de tes pleurs

qui chantent ta faim

et ce désir d’être davantage encore

parmi les bois

et les près

et tout ce qui réveille en toi

une harmonie perdue…

Tendre comme la pointe du clocher

vers le ciel

et se savoir si petit,

 

mais l’amour espère et chante encore

et toujours

et follement,

et vous chantez aussi

ô architectes du vent

qui ornez de pierres sculptées

vos murs et vos fenêtres !

 

Folle voix du vent

se mêlant à nos joies,

nos tourments,

à nos chants éphémères

qui pourtant font écho en nous

à ce qui, dis-tu,

ne meurt jamais…

Bernard Perroy

*

0 Réponses à “Larmes nettoient et dansent d’amour…”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Les polars de Morize |
La SOURCE de CARISA |
houdaprintemps |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Cavru et son patrimoine bât...
| NIMPORTNAWAK
| un homme