Couleur braise…

 Rue de père Crêpier - bd Perroy.jpg

Le Vieil (rue du père crêpier)  © Bernard Perroy

                           

                           à Yves Perrine et Claude Cailleau,

Sur les bords du temps
ou bien tout au-dedans,
les mots tremblent,
se taisent même peut-être,
devenus inutiles
ou simples braises
dont le rougeoiement
nous permet de rester immobiles,
de ne plus rien attendre
et de sourire
aux perles rares d’un instant…
 
Bernard Perroy
 

 

*

0 Réponses à “Couleur braise…”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Les polars de Morize |
La SOURCE de CARISA |
houdaprintemps |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Cavru et son patrimoine bât...
| NIMPORTNAWAK
| un homme