Aux accents d’ocre et de lumière…

 

Aux accents d'ocre et de lumière... dans AU FIL DU TEMPS... 4 P1150174-225x300

Le Vieil - © B. Perroy

                                               

                                                            à Bruno Roy,

Se tenir immobile au carrefour,
prêt à saisir le bruit du temps
comme on pêcherait
dans l’océan du silence
un peu de paix
aux accents d’ocre et de lumière…
.
S’apercevoir dans l’alcôve des heures
qu’un signe peut-être de blancheur
s’apprête à s’envoler comme un battement d’ailes,
une liberté, une espérance
qui se promène aussi sans se presser
à l’intérieur de soi…
.
Bernard Perroy

 

*

1 Réponse à “Aux accents d’ocre et de lumière…”


Laisser un Commentaire




Les polars de Morize |
La SOURCE de CARISA |
houdaprintemps |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Cavru et son patrimoine bât...
| NIMPORTNAWAK
| un homme