Les yeux ouverts…

 

Les yeux ouverts... dans AU FIL DU TEMPS... 6 p1160776-225x300Bords de Loire - © B. Perroy

.

                                   à Yves Perrine,

La poésie boit nos peines

et se fraye un chemin dans l’attente des hommes

aux yeux ouverts sur la lucarne du ciel,

sur les courbes changeantes

à la surface des eaux du fleuve,

.

tandis que leurs mains fourragent dans les herbes

et se perdent sur les imperfections d’une pierre,

ou les humeurs d’un ver de terre…

.

La poésie ne sait pas qu’elle parle

et que les mots lui sont comme des tas de sable

que l’on se fabrique sur le rivage en parcourant des yeux

un mur, un arbre ou le grand horizon,

.

et ce peu venu de si profond

qui perle en tout temps

sur les lèvres du cœur.

.

                                    Bernard Perroy

 

*

0 Réponses à “Les yeux ouverts…”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Les polars de Morize |
La SOURCE de CARISA |
houdaprintemps |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Cavru et son patrimoine bât...
| NIMPORTNAWAK
| un homme