Le chant du monde…

 

Poèmes Bernard Perroy

Estampes Claudia Carlisky

.

alchimie du songe

Alchimie du songe –  © Claudia Carlisky

.

- Le chant du monde  -

.

Les yeux fixés sur l’horizon,

nous partageons le chant du monde

avec son attente et son désir de plénitude.

 .

Monde suspendu dans la nuit des temps,

.

il sème à la volée ses couleurs arrachées à la vie,

celles du feu, de la soif,

de l’écarlate du cœur,

de ses silences d’ocre et de pourpre,

.

celles d’un océan de paix

au diapason du songe s’étalant en nuances de vert,

d’émeraude et d’azur ou bleu-nuit…

.

Agglomérat du monde

en son jour, en sa nuit,

en ses multiples courbes et replis

s’égaillant dans le vaste pré cosmique.

 .

Bernard Perroy

(pour « Alchimie du songe »)

.

*

.

alchimie songe - extrait

Alchimie du songe (détail) –  © Claudia Carlisky

 .

- En tout temps -

 .

Oiseaux,

vous qui chantez

en tout temps

cet hymne à la fragilité,

 .

vos couleurs

éparpillent leurs notes

en gaîté pour nos cœurs

encore pétris d’inquiétude

 .

que le songe pourtant

cherche à bercer

en des bras

de douceur maternelle.

 .

Bernard Perroy

(pour  « Alchimie du songe » – extrait)

.

 *

L'attente - Claudia Carlisky

L’attente –  © Claudia Carlisky

- En belle entente - 

 

La flamme du corps

vêtu de blanc sur fond de nuit

en attente de quelle joie à venir ?

 

La flamme du corps traduit le coeur

en son élan d’élégance infinie…

 

Comment apprendre à vivre

en belle entente

avec l’attente qui nous habite ?

 

Bernard Perroy

(pour « L’attente »)

 *

 

Bailando - Claudia Carlisky

Bailando –  ©  C. Carlisky

- Luminescence de la joie -

 

La danse des corps à la rencontre l’un de l’autre

et leurs courbes-fontaine d’allégresse et d’élan

 

que l’on voudrait sans fin,

sur fond d’absence pourtant,

 

quand la nuit peut-être

guetterait chacun de nos faux-pas…

 

Bernard Perroy

(pour « Bailando »)

 

*

 

Mi Tango - Claudia Carlisky

Mi Tango – copyright Claudia Carlisky

Bouge la flamme -

 

Bouge la flamme instable

en ses volutes d’ocre et de rouge…

 

Flammes d’or des corps tournant sur eux-mêmes

pour dérouler ce feu ou ce sang

creusant en eux ce lourd désir de vivre

 

que la danse au rythme du tango

rend léger comme une pointe d’azur…

.

Bernard Perroy

(pour « Mi Tango »)

 

*

affiche expo claudia carlisky

0 Réponses à “Le chant du monde…”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Les polars de Morize |
La SOURCE de CARISA |
houdaprintemps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cavru et son patrimoine bât...
| NIMPORTNAWAK
| un homme