• Accueil
  • > EXTRAITS « La nuit comme le jour »

EXTRAITS « La nuit comme le jour »

 

La vie se donne à merveille

et ruisselle

dans le pur frissonnement

d’un arbre fragile

se laissant bercer

par le vent.

.

*

La vie sait nous mouvoir,

nous tirer vers l’avant,

nous tendre vers quelle présence

plus vaste que nous mêmes ?

.

Dans le même temps,

elle nous respecte,

nous mendie

et s’abîme d’attente,

.

ne pouvant rien

sans notre consentement.

.

*

Naître à la tendre terre

malgré les visages amincis

ou les violences reconduites d’âge en âge,

.

malgré le ciel

quand il s’alarme en sombres présages.

.

La tendre terre essuie nos larmes

et nous parle d’attente apaisée

parmi ses contours multiformes

.

et l’exemplaire beauté de son abandon…

.

*

La nuit s’ouvre sur un champ d’étoiles

et le cœur

sur son puits de lumière.

.

*

L’armoire s’ouvre,

et la fenêtre à deux battants.

.

Il entre dans la pièce

un léger coulis d’air

aux notes blanches,

.

et la lavande dans l’armoire

distribue ses parfums

qui se laissent rejoindre

par le parfum des fleurs

et des plantes sauvages,

dehors,

.

tandis qu’à l’intérieur,

les yeux de la solitude

se laissent laver

par tant d’accords.

.

*

extraits de « La nuit comme le jour« 

préface de Gérad Pfister

éd. La Nouvel Athanor, 2012

.

*

0 Réponses à “EXTRAITS « La nuit comme le jour »”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Les polars de Morize |
La SOURCE de CARISA |
houdaprintemps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cavru et son patrimoine bât...
| NIMPORTNAWAK
| un homme